Blog

Retrouvez toutes nos actualités et conseils d'experts.

Pourquoi remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur ?

24 janvier , 2019 | Nicolas Erbeau

De plus en plus de foyers et d’entreprises souhaitent améliorer leur efficience énergétique et réduire leur impact environnemental. Bien souvent cela passe notamment par une rénovation énergétique des bâtiments.

Si vous êtes dans cette situation, peut-être vous êtes-vous déjà demandé s’il serait intéressant de changer votre mode de chauffage par un autre moins polluant.

 

3 cas où changer votre chaudière pour une pompe à chaleur est intéressant

 

Voici quelques cas dans lesquels vous devriez remplacer votre chaudière par une pompe à chaleur :

  1. Votre chaudière est tout électrique
  2. Votre chaudière est au gaz
  3. Votre chaudière est à mazout

 

Si votre mode de chauffage actuel est l’un de ceux-ci, vous pouvez bénéficier du programme bâtiments ( ou PNAB). Ce dernier soutient les projets d’assainissement énergétique des bâtiments en Suisse.

 

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur ?

 

Dans le cas d’une chaudière tout électrique, le passage à une pompe à chaleur permet de réduire jusqu’à 3 fois sa facture énergétique. Des économies non négligeables.

Une pompe à chaleur permet également de réduire les émissions de CO2. En effet, contrairement à des chaudières à gaz ou mazout très polluantes, la pompe à chaleur utilise de l’électricité pour fonctionner. Cette dernière est principalement issue des énergies renouvelables dans le canton de Vaud.

Enfin une pompe à chaleur peut être couplée avec l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. Dans ce cas une partie de l’énergie qu’elle consomme est directement produite par ces panneaux. On parle alors d’autoconsommation.

 

Changer son ancien mode de chauffage vous permet à la fois d’améliorer votre efficience énergétique, de réduire vos factures et de préserver l’environnement. N’hésitez pas à télécharger notre guide gratuit sur les pompes à chaleur.

telecharger-le-guide-des-pompes-a-chaleur

  • 0
  • 12